Invasion de poissons lion : où en est-on ?

Un mythe fondateur … le poisson-lion, originaire des récifs coralliens des régions Indo-Pacifique, se serait échappé d’un aquarium pour rejoindre l’Océan Atlantique. Espèce invasive d’une voracité légendaire, il aurait conquis la mer des Caraïbes et atteint les Petites Antilles en l’absence de prédateur naturel.

Aperçu pour la première fois en 2011, le poisson-lion menace l’équilibre fragile de la biodiversité martiniquaise. Nourriture abondante, habitat favorable, abris naturels ont permis un développement rapide de cette espèce de la côte nord Caraïbe jusqu’à Sainte-Anne dans le sud de l’île.

La lutte s’organise pour réduire l’impact du poisson-lion sur les écosystèmes. Des actions sont mises en place pour la chasse et la pêche de cette rascasse volante. Les plongeurs sous marins sont autorisés par arrêté préfectoral à utiliser un kit de capture spécifique.

Une bonne nouvelle, ce poisson est comestible mais attention à ses épines venimeuses, contenant un poison violent !

Un prédateur naturel semble de plus (ré)apparaitre dans le paysage sous-marin martiniquais. Le mérou de Nassau aurait été observé dans la baie de Fort de France. Une autre bonne nouvelle car il chasserait le poisson-lion…

p1040909-copie

photos de Christophe B.

compere-lapin-bleu-carre l’astuce de Compère Lapin

De plus en plus de restaurants proposent régulièrement du poisson-lion au menu en Martinique. Les filets de ce poisson à la chair délicate sont exquis. Alors, bon appétit…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s