Tous les articles par Clarisse

Le Monde Industriel Perdu

Le Monde Industriel Perdu est un jeu qui se pratique avec une tablette numérique et s’adresse aux enfants de 8 à 12 ans. C’est un prototype de jeu sérieux réalisé avec les logiciels Blender pour les décors et Ludiscape pour le scénario et le déroulement du jeu. L’objectif est d’effectuer en parallèle une visite réelle d’une ancienne distillerie de fabrication de rhum en Martinique et une visite virtuelle et numérique.

Le scénario : Le Monde Industriel est en perdition. Plus une goutte de rhum ne sort de la distillerie. C’est une catastrophe. Seul Michel Morin, le héro du jeu peut sauver la situation. Sa mission consiste à réaliser des contrôles et des réparations au cours de différents niveaux pour rétablir la production.

Prêt(e) à relever ce défi et à devenir ce Michel Morin ? Il ne reste plus qu’à cliquer sur l’icône du jeu ci-dessous pour commencer à jouer…

Image à la une

 

 

Publicités

Pour des humanités contemporaines

Réflexion sur l’ouvrage de Jean Caune « Pour de humanités contemporaines ». Dès l’introduction, il annonce la couleur en affirmant que la science est en crise. A une époque où les êtres humains ne peuvent plus se passer de la technologie, il explique comment un profond fossé s’est creusé entre la science et la culture. Je vous propose une petite vidéo pour illustrer ce livre très dense et très documenté.

 

 

Photos de Madibenthos à Madiana

Les photos de l’expédition Madibenthos sont actuellement affichées à Madiana. Cette expédition s’est déroulée du 5 septembre au 11 octobre 2016 en Martinique. Sa mission était de réaliser un inventaire de la faune et de la flore sous-marine de grande ampleur sous la direction du Musée national d’Histoire naturelle.

La biodiversité marine de la Martinique est encore méconnue et l’équipe de Madibenthos s’est notamment concentrée sur des espèces telles que crustacés, mollusques, éponges et algues…

L’objectif de cette expédition était également de sensibiliser le grand public au patrimoine sous-marin martiniquais. Une mission qui se prolonge par l’affichage à Madiana de quelques espèces d’une beauté exceptionnelle…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

The initials B.B. comme Banane Bio

Les producteurs européens de la banane tentent une opération de lobbying pour que la législation concernant les produits bio soit modifiée. Actuellement, les fruits et légumes bio en provenance de pays non européens ne respectent pas obligatoirement les mêmes normes que celles exigées par l’Union européenne dans la mesure où ces produits sont « équivalents » à ceux vendus en Europe.

Prenons le cas d’une banane étiquetée bio et provenant de la République Dominicaine. Certaines plantations utilisent 33 produits phytosanitaires dont 14 sont interdits par l’Union européenne. En comparaison, les cultivateurs de banane bio dans les Antilles n’utilisent que 3 produits et ceux-ci sont évidemment autorisés. Bref, ces bananes importées « bio » ne pourraient pas bénéficier de cette étiquette si elles avaient été produites dans un pays de la communauté européenne.

Les producteurs cherchent donc à remplacer ce principe d’équivalence par celui de conformité. Dans ce cas, seules les bananes ayant été traitées avec des produits autorisés par l’Union européenne pourraient être labellisées bio.

Pour les bananes bio comme pour les autres produits, les consommateurs doivent donc rester vigilants. Leurs choix peuvent se révéler décisifs et influencer l’évolution de la règlementation pour assurer une plus grande transparence.

 

Éduquer pour protéger les coraux dans les Caraïbes

Dans le cadre de l’Initiative Internationale relative aux Récifs de Corail (ICRI), un arrêté ministériel protège désormais seize espèces de coraux en Martinique et en Guadeloupe. La mutilation, la destruction, l’enlèvement et de manière plus générale toute action pouvant avoir un impact sont maintenant interdits.

 

L’un des objectifs pour les Caraïbes est de renforcer la coopération entre États pour assurer la préservation des coraux en limitant l’impact des activités humaines : lutte contre la pollution notamment celle liée aux déchets plastiques et des navires, et contre les espèces invasives.

Cette protection nécessite le développement des aires marines protégées comme le Parc naturel marin de la Martinique et d’une plus grande concertation entre scientifiques. Elle passe également par la sensibilisation et par l’implication des populations locales d’où la mise en place d’une première aire marine éducative pour la Martinique et la Guadeloupe.

 

Conte-moi demain avec le SMEM !

Je vous relaie l’initiative du SMEM (syndicat mixte d’électricité de la Martinique ) : ce dernier organise un appel à projet pour la rédaction de conte (écrit en français ou en créole) sur le thème de l’énergie.

Une démarche très intéressante qui permet de lier une culture traditionnelle à la sensibilisation à l’environnement et au développement durable. A suivre …

Ci-dessous le lien pour accéder aux informations

http://contemoidemain-smem.fr/